Mystère 20 2,00f (n° PA42)

Dans son Dictionnaire des Types en Typographie et Taille-Douce (préfacé par Pierre de Lizeray), Pierre Marion couvre la période 1926-1966… alors c’est dans Le Monde des Philatélistes qu’il publiera ensuite ces découvertes.

Dans le n°309 de mai 1978, il publie un article sur « les deux molettes du 2F Mystère 20″… et, démonstration et preuves à l’appui, il nous explique les différences entre le timbre imprimé sur presse TD3 et le timbre imprimé sur presse TD6.  (note: le journal a juste inversé les schémas et les légendes! pour nous compliquer l’existence…)

Ces différences sont évidentes pour les collectionneurs de coins datés (P. Marion était adhérent de la SOCOCODAMI), mais pour les philatélistes qui collectionnent les timbres détachés… la tâche devient plus complexe. Les catalogues ont d’ailleurs omis de préciser que ce timbre avait 2 états.

Pourtant, si on a les bonnes informations (celles du « Monde » de mai 1978), le travail devient beaucoup plus facile:

Le timbre est émis le 14 juin 1965, il n’a pas d’usage précis à cette époque, c’est un complément d’affranchissement. A partir du 1er aout 1966, il correspond à la taxe de recommandation, puis le 13 janvier 1969 c’est la lettre au 3e échelon de poids. La 4 janvier 1971, il redevient valeur complémentaire. Il est retiré le 6 avril 1973.

 

L’Etat 1

c’est l’état du timbre le plus courant. il provient des tirages de mai 1965 à mars 1971 sur les presses TD3. Les feuilles présentent les timbres « debout », c’est à dire que le timbre est imprimé de petit côté à petit côté:

Les feuilles ont un guillochis dans les marges haute et basse, et pour les marges tenant au grand côté, elles ne sont pas perforées.

La gravure du timbre mesure 35,9 à 36mm

 

et la valeur faciale est exempte de signes particuliers

 

L’Etat 2

Fin 1971, les stocks s’épuisent, mais le timbre est toujours fortement demandé pour l’affranchissement des lettres recommandées (avec un complément en Marianne de Béquet 50c, pour les 3F50 de la LR ou les 4F50 de la LRAR). Alors de nouveaux tirages sont programmés, mais cette fois sur presse TD6.

Et comme les presse TD6 imprimeront le timbre « couché », de grand côté à grand côté…

… il faut refaire une molette dans le bon sens!

les feuilles sont sans guillochis, les marges tenant à grand côté sont perforées.

La gravure du timbre mesure 36,2 à 36,5mm

Alors là, vous vous dites… « Il me prends pour un c.., il a dit que ce serait simple, mais c’est horriblement compliqué de mesurer des 1/10e de millimètre. »

Alors on oublie tout ce qu’on a dit, vous retenez juste qu’il y a 2 états, et la raison de ces 2 états. Vous prenez une loupe et…

vous cherchez les points et traits entourés et notés d’une flèche rouge. SEUL l’ETAT 2 POSSEDE CES POINTS ET TRAITS!

Si vous les cherchez sur lettre, inutile de chercher avant 1972.

Les timbres à l’état 2 représentent environ 10% de l’ensemble des tirages du Mystère 20, donc pas très courants.

A noter pour les amateurs de variétés, l’état 1 existe sur papier normal et papier azuré, l’état 2 semble n’exister que sur papier normal… à vérifier par les spécialistes du coin daté (n’hésitez pas à me contacter à ce sujet).