Un papier bien discret nommé « Azurant »

Cette histoire commence par un fait purement aléatoire:
Nous avons tous ( ou presque) quelques timbres, en vrac dans une enveloppe, ou rangés plutôt mal dans un vieux classeur. C’est ainsi qu’en mettant un peu d’ordre je suis tombé sur ce timbre où il m’a semblé qu’on ne voyait pas les pilotes ni les passagers ! Comme un avion fantôme ?
(Cet avion est un Morane Saulnier 760 « Paris », concurrent à une époque du Fouga Magister il lui ressemble en beaucoup de points. Voyez son histoire sur les sites internet adéquat).
Je consulte mes catalogues habituels… rien ?
J’ouvre un vieux  » Cérès variétés Marianne  » de 1990 … rien ? Pas bien grave cependant, tant les mini variétés sont nombreuses pendant cette période, tout ne peut être répertorié.
Par contre, parmi la liste des variétés de ce timbre, je lis « papier azuré » (Aviation 38.60.08. o).
Cette même variété de papier est aussi signalée plus loin pour le 2F Mystère 20 de 1965 (42.65.19.n).
Et c’est tout ! Rien d’autre ? On n’aurait utilisé ce papier azuré que pour 2 timbres seulement?
Après avoir constaté, lampe UV en main, que mon avion sans pilote n’était PAS un azuré, la curiosité me pique et j’ouvre grand mon classeur « Avions » ainsi que mes yeux éblouis, car c’est alors un véritable « sapin de Noël », une féerie nocturne ( Oui, ça se passe dans le noir tôt le matin !).
En fait j’observe, un peu ébahi, que la quasi totalité des timbres Avion de cette époque (à partir de 1959.60) existe en papier normal ET azuré.

Nous reviendrons un peu plus tard aux avions.
Voyez seulement ici, dessous, un MS 760 azuré sur lettre et comparaison avec normal.

Notre amusement d’un matin, se poursuit lorsque je décide d’aller voir les autres timbres-poste ! Et de remonter le temps… pourquoi pas, et avant guerre, allons-y gaiement ?
C’est ainsi en allant de surprise en surprise, que naît l’étude que nous vous proposons, avec mon complice Bruno Bonnet. Ce travail sera progressif: je n’ai pas tous les timbres en stock, certains très peu, et chacun pourra s’il le veut, compléter.
Laissez nous seulement un peu de temps pour la mise en place. Nous vous donnerons des indications sur la présentation et le mode photo.

 

Qu’est-ce que l' »azurant »?:

voici ce qu’en dit Wikipédia:

« Un agent azurant ou azurant optique est une molécule qui absorbe les rayonnements électromagnétiques ultraviolets entre 300 et 400 nm de longueur d’onde et réémet ensuite cette énergie par fluorescence dans le visible entre 400 et 500 nm, soit les longueurs d’onde entre le bleu-violet et le bleu-vert avec un maximum dans le bleu. Cette particularité a un intérêt lorsque l’agent est combiné à certains matériaux nécessitant ou recherchant une certaine blancheur. En effet, certaines fibres naturelles telles la cellulose ont tendance à absorber dans le bleu et ont par conséquent un aspect jaunâtre. Afin de corriger ce problème, un agent azurant peut être ajouté afin de compléter la gamme de lumière visible et de donner ainsi au matériau un « éclat de blancheur ». En effet, la couleur blanche vue par l’œil humain est une combinaison de toutes les longueurs d’ondes du visible. »  https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Agent_azurant

Un petit historique des papiers azurés:

Depuis très longtemps, les blanchisseurs avaient l’habitude d’ajouter un peu de teinture bleue dans l’eau de rinçage des tissus pour faire ressortir le blanc.  En 1826, Jean-Baptiste Guimet met au point le « bleu outremer » synthétique, et le fabrique de façon industrielle. Mais ce n’est qu’au début des années 1930 que sont découvertes les molécules actives, et c’est le début de l’intégration de ces molécules dans la fabrication des papiers. Nous ne possédons pas d’information sur le choix de l’Atelier des Timbres Poste pour ce type de papier, test? choix volontaire? hasard des livraisons? toujours est-il que dès 1930, on voit apparaître des timbres imprimés sur papier azuré.

 

Emile GUIMET

image extraite d’un entête de facture de 1940 (collection SetMC)

Guimet est « notre ami »:  Émile Guimet (le fils de Jean-Baptiste), fut un découvreur de l’Asie et de son art. Nous lui devons le Musée Guimet, musée des Arts asiatiques à Paris, l’un des plus beaux du Monde dans ce domaine, et récemment remis en lumière par une magnifique restauration.  A ce titre, tous les collectionneurs lui doivent reconnaissance et respect ! Visite conseillée.

buvard (collection SetMC)

 

Méthode de présentation:

Voici progressivement traités les résultats de nos premières recherches. En préambule, il convient de donner quelques indications sur le protocole de travail.
Azurant: composé chimique permettant de blanchir, dans le cas du papier, il apparaît blanc très brillant à la lampe. Bien visible sur les images.
Azuré: adjectif définissant le papier ainsi traité.
Avertissement: certains timbres peuvent apparaître parfois brillants au niveau de la gravure, il ne s’agit alors que de l’encre (notamment certains vermillons ou rouges vifs des premiers blasons). Nous ne parlons ici QUE DU PAPIER donc de la partie blanche du timbre ! (Ceci méritait d’être précisé)
La lampe peut aussi faire apparaître d’autres types de papier? Sans documentation précise, notre méthode est purement empirique, résultant de simples constatations visuelles, nous montrerons ce que nous voyons. Le reste n’est que conjecture ?
La lampe UV utilisée est une portative standard. Si vous utilisez une lampe à socle, couchez là sur le côté pour un éclairage maximum.
Photo: les photos sont prises avec un téléphone portable type smartphone, la lampe est tenue de la même main, au plus près du téléphone, dans le noir et sans flash (penser à déconnecter).
Support: le fond est noir genre Canson mat.
Présentation: les timbres sont présentés sur le même cliché aux 2 types de papier, par comparaison. Quand nécessaire pour le sujet, plus de timbres ou des blocs peuvent être montrés. Des lettres pourraient venir en complément ?
État des recherches: notre mini réserve de timbres est bien faible, il en résulte que nous pouvons en avoir manqué beaucoup ? (ou seulement un peu).
Tout complément sera le bienvenu en respectant autant que possible la même présentation.

Pour les verticaux, azuré à gauche.
Pour les horizontaux, azuré en haut.

On peut identifier un timbre même sous pochette ID mais la photo de qualité nécessite de le sortir.
Peu de différence entre neufs et oblitérés.
Par contre, de nombreuses bandes de classeurs (type Safe par exemple) filtrent les UV ! C’est bien pour vos timbres mais ça ralentit la recherche; seuls ceux qui dépassent apparaissent.
A force de regarder, vous observerez couramment que les azurés apparaissent plus nets, donc plus jolis. C’est peut-être cette qualité qui fit que, longtemps après, on finit par les utiliser plus massivement ?

 

1e partie :LES TIMBRES DE FRANCE AVANT 1940

Source photos: Les images de l’article original sont de la collection Sylvie et Michel CATHERINE. Les contributions à venir provenant d’autres collectionneurs seront identifiées.

 

259. 3F Ardoise REIMS

 

296. 75c lilas JACQUES CARTIER

 

 297. 1F50 bleu JACQUES CARTIER

 

304. 1F25 rouge VICTOR HUGO

 

307. 50c+10c bleu LA MANSARDE (Chômeurs)

310. 75c brun AMPERE

 

311. 2F outremer MOULIN DE DAUDET

312. 50c+10c rouge-brique ENFANTS DES CHOMEURS

 

315. 40c brun LA MARSEILLAISE

 

336. 1F50 bleu vert EXPOSITION 1937

 

340. 1F50 outremer CONGRÈS CHEMINS DE FER

 

341. 90c rouge-brique DESCARTES « Sur la Méthode »

 

357. 1F75 outremer CONSTITUTION ETATS-UNIS

 

358. 90c vert foncé COL DE L’ISERAN

 

389. 2F brun-gris ARC DE TRIOMPHE D’ORANGE

 

392. 5F bleu CARCASSONNE

 

393. 10F brun DONJON DE VINCENNES

 

400. 1F75 outremer SOUVERAINS BRITANNIQUES

 

430. 2F25 outremer EXPOSITION DE L’EAU A LIEGE

 

443. 70c brun CATHÉDRALE DE STRASBOURG

 

444. 90c vert foncé 150e ANNIVERSAIRE REVOLUTION

à suivre…

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire