1845.1

La marque postale

#  timbre à date type 13 de LISIEUX noir (n°55- 1838.1848)

¥  10 septembre 1845

!    Taxe 5 pour Paris

T   Tarif de 1828, de 150 à 220 km = 5 décimes pour 7g. Le poids a été vérifié 7g manuscrit rouge en haut à gauche.

&   Les autres marques demandent un développement accompagné de plusieurs photos, la lettre n’ayant pas trouvé son destinataire est allée aux rebuts.

1°) au verso INCONNU A L’APPEL bleu (26×13mm – Pothion/Paris n°1830) indique « l’appel des facteurs » = ce moment du tri où le facteur chef appelle à haute voie une adresse inconnue, les facteurs présents devant tous répondre!

★ photo de la griffe

★   Voyez aussi sur la vue verso le petit J11, cachet du facteur 11 du bureau J (Recette Principale de Paris) qui prend la lettre en charge de recherche.

2°) La lettre est dirigée vers les Rebuts (qui se trouvent aussi à la Recette Principale = simple changement de service).

★  verso griffe cursive rouge: Don gle des Postes/ Ouverte pr Renseignems (Pothion n°1932)

★  recto griffe cursive rouge Rebuts (Pothion n°1925)

 

3°) Les rebuts détectent une erreur d’adresse: ils rayent Paris pour Rouen, manuscrit bleu.

Puis au verso type 15 bleu 14/PARIS/14 (cachet de route du Havre) = la lettre est remise dans le service le 11, et arrivée type 15 de Rouen le 14.

○ il est peu commun que les lettres des Rebuts trouvent ainsi un destinataire quand il s’agit d’une erreur de ville.

Non identifiés les Rebuts étaient détruits.

 

La Lettre

♡ signature de Olympe Dolbecq

[ ]  Lisieux

♥  MM. ABBY frères négociants, rue de la joie (?) N°7 Paris / puis Rouen

=  commande de ouates, noires et blanches.

>  DUGAY, messager qui descend Hôtel de Rennes.

<  Hôtel de Rennes. Lisieux, Paris, Rouen.

¤  sceau de fermeture cire rouge: DIRECTION GÉNÉRALE DES POSTES / DEPOT DES REBUTS.

★ photo de ce cachet incomplet attestant le contrôle de la lettre ouverte par les rebuts.

 

 

Le Papier

□  feuille 21x27cm

☆ néant.

○   Après 1830 les papiers vergés et épais vont disparaître rapidement et avec eux les filigranes. Ils sont remplacés par l’arrivée de nouveaux papiers fins d’origine d’abord anglaise. Ces papiers qui allègent le poids des lettres vont envahir le marché.

Progressivement, après 1850 et jusqu’au XXe siècle, les papetiers vont retrouver de l’intérêt pour les filigranes: en particulier pour les imprimés commerciaux, les factures et les papiers à lettres de qualité.

Nous aurons donc plus tard, encore le plaisir de vous faire découvrir ces belles images qui sont le coeur artistique de la feuille de papier.