B.LGP

La gare de Lisieux, vues de la ligne de Paris-Cherbourg

Cet article porte uniquement sur la partie de la gare correspondant à la ligne de Paris-Cherbourg. La ligne en elle-même sera étudiée dans un autre article (D.PEC) pour sa partie entre Evreux et Caen.

Les vues intérieures de la gare sont moins courantes que les vues extérieures.

Nous commençons par le sens Cherbourg-Paris:

Lettre de Lisieux pour Paris, mise à la boite de la gare le 27 novembre 1875 (timbre à date type 17, réf: G2, Marques de Lisieux, volume 3.1), remise à l’ambulant Cherbourg à Paris (ChP) qui annule les timbres (losange des ambulants, réf: A7, Marques de Lisieux, volume 3.2)

Le train entre en gare en franchissant le viaduc de la rue d’Alençon.

Sur la vue ci-dessous, la plus ancienne que nous ayons répertoriée, vous pouvez constater l’absence de réverbère, et le bateau du quai (devant la femme en blanc qui attend le train) n’est pas achevé. On peut voir que la maison du chef de gare est achevée, mais on ne distingue pas l’enseigne du nouveau buffet de la gare.

Cette vue nous indique aussi que la voie située à l’opposé des bâtiments (la plus à gauche suivant le sens de la photo) était la voie de Lisieux à Orbec (nous reviendrons sur cette particularité dans l’article H.LOT)

sur la deuxième vue, nous constatons la présence d’un réverbère (devant la salle d’attente sur le quai de Paris), le bateau est achevé,  on distingue l’extrémité de l’enseigne du nouveau buffet.

Notons que les 2 cartes ci-dessus, de 2 clichés du même éditeur d’origine (LL), portant le même n°, photos prisent à la même heure (vers 12h40) semblent être un jeu des 7 erreurs!

Et enfin, l’enseigne du nouveau buffet est clairement visible

Changeons de quai, pour prendre le train Paris- Cherbourg:

Lettre de Livarot pour Jersey, du 3 décembre 1870 (timbre à date type 17, réf: G2, Marques de Lisieux, volume 3.1), oval BM (Boîte Mobile) car la lettre a été remise à la voiture courrier d’entreprise de Vimoutiers et Livarot (Marques de Lisieux, volume 3.3), puis elle est remise à l’ambulant Paris à Cherbourg (PCh) qui annule le timbre (losange des ambulants, réf: A16, Marques de Lisieux, volume 3.2), marque PD (payé jusqu’à destination) car la lettre est pour l’étranger, et l’expéditeur a affranchi sa lettre pour la totalité du trajet.

Ci-dessous, la maison du chef de gare et le nouveau buffet

Cette vue ci-dessous nous montre les travaux de prolongement du quai vers Cherbourg.

puis des stores et un bec de gaz sur la maison du chef de gare:

et celle-ci avec la terrasse du buffet empiétant sur la maison du chef de gare:

Seule carte où l’on peut voir la voie d’Orbec, à droite.

Et le viaduc de la rue d’Alençon, le train quitte la gare:

 

Après le 6 Juin 1944, de nombreuses villes sont détruites, et les  voies ferrées indisponibles. Mais Paris est encore aux mains allemandes. Le ravitaillement des populations et les sacs postaux sont transportés par des camions du secours national. Voyez cette vidéo de l’INA

 

Plus tard…avant 1953:

Encore plus tard, après 1953:

Et presque hier…le Turbo Train: