Le 25c bleu type Semeur… « de coups de poings » !

Pour ce sujet original, nous aurions pu plagier le slogan de la grande maison du dictionnaire bien connu en sous-titrant « Je sème à tout gant »…

Trêve de plaisanterie facile, le thème est très sérieux. Nous présentons ici des objets postaux peu connus, et sans employer de superlatif exagéré, nous devons bien avouer que nous ne connaissions pas: il faut bien avoir quelques petites lacunes. Certains en souriront, ils auront bien raison ceux qui connaissent tout.
Et pourtant, l’étonnant est que nous avions les pièces ici, sous les yeux !
voici ce que les spécialistes des entiers-postaux appellent un « pseudo-entier ». Le sujet est traité  dans le catalogue des entiers de J.Storch et B.Sinais. ceux-ci ne sont pas cités, le catalogue précisant que des découvertes sont encore possibles.
Le timbre est au type 25c bleu clair, parodie de Semeuse, d’un boxeur vers la gauche et simili oblitération de 4 lignes ondulées.
Le timbre mesure 22,5 × 26,5 mm
Le texte de la carte est une invitation à  assister à  un combat de boxe au Gaumont Palace, l’éditeur est AT. JOE BRIDGE =  PARIS
(Nous en reparlerons).
le côté image de la carte postale est du meilleur niveau pour cette thématique. Autour d’un ring les portraits en médaillon des 2 boxeurs sous les lumières des projecteurs. L’effet est excellent.
Vinez contre Harry Mason sont représentés parmi les 3 combats cités dans le texte. Ce combat à été annulé  (Presse de l’époque), pas de chance pour l’illustrateur ! Nous sommes donc ici en Avril 1925, et pour les besoins du suspens nous avons inversé l’ordre des cartes.
Voyons maintenant la 2e carte qui a suggéré notre propos.
de type très proche, en bleu foncé, le boxeur n’a pas la même position, sa tête étant tournée  vers le spectateur (idéal  pour « s’en prendre une » comme on dit)* Les caractères sont plus fins, et le timbre est signé Joe Bridge. Même nom que l’éditeur qui est nommé en entier LES ATELIERS JOE BRIDGE = 224 RUE DE RIVOLI = PARIS.
* Nous pensons que c’est cette erreur de position peu combattante et « posée » qui a amené le changement de dessin. Cette position est classique pour les photos de studios.
Nous sommes en Janvier 1925, l’invitation est datée du 12 pour un combat le 27.
côté image, même présentation que la carte du mois d’avril.
Plusieurs photos de Fred Bretonnel sont connues à  l’entraînement le 6 janvier  (voyez Gallica/BN).
Il semble cependant que ce combat n’ait jamais eu lieu, à  Paris ? Le même combat est par contre connu aux USA quelques mois après.
Fred Bretonnel, jeune espoir français de l’époque eut hélas une carrière très courte  (suicide!).
Nous notons au passage que les écritures imprimées des cartes sont de personnes différentes ainsi que la variante de signature.
Nous savons maintenant que l’illustrateur de la carte est Joe Bridge !
Cette histoire se présentant comme une suite de tiroirs à surprises multiples, nous avons aimé vous la présenter avec une devinette:
. Je suis dans le Neudin des illustrateurs, mais pas dans celui des thématiques !
. Le grand dictionnaire Benezit m’ignore !
. Je ne suis pas cité par Storch & Sinais, et pourtant mon nom est dans Dallay ou Yvert & Tellier !
. Les spécialistes de la pub et du fromage me connaissent aussi…
Joe Bridge : qui est cet « inconnu connu »?
Jean-Charles Barrez de son vrai nom, né à New-York en 1886, est un roman d’aventures à lui seul, sa vie est une épopée, artistique et sportive, voire héroïque pendant les 2 guerres: artiste de Music-Hall, dessinateur et caricaturiste, illustrateur et affichiste, publicitaire remarquable etc. Ami de Forain, Willette, Poulbot, Hansi entre autres, il sera des fondateurs de la  » République de Montmartre  » En 1920.
Nous ne pouvons pas ici « voler » à  son auteur ce qui est dit par son fils et vous conseillons de visiter le site internet www.caricaturesetcaricature.com en cherchant « Joe Bridge le Messager ».
Sur le plan de la publicité, en clin d’oeil aux amateurs de fromage… à tartiner, Joe est le créateur du personnage bien connu des tartinettes GRAF (grand concurrent de la Vache qui rit de Benjamin Rabier).
buvard Graf signé Jo B
protège cahier Graf signé Joe Bridge
autre protège cahier, non signé, illustré du même personnage.
Voyez au sujet du fromage un bon site qui consacre une page à Joe (Et aussi nombre d’autres illustrateurs intéressants ):
dos du précédent où l’on note sur le rabat un jeu. Ce jeu permet de gagner des ballons, de Rugby ou de Football !
Un de nos collègues du Cpl très attentif à nos publications nous envoie ce buvard (non signé. Il s’agit bien de notre personnage) : vous noterez avec le sourire que pour gagner un ballon il fallait avoir acheté 500 boîtes ! Cette quantité correspond à 3000 portions (Au prix d’aujourd’hui pour une boîte d’autre marque bien connue 500×1.70 = 850€). Il fallait probablement être magasinier du 119e d’infanterie pour offrir un ballon au régiment ?

Collection F.M. Le Pré d’Auge
Pour Graf voyez aussi une belle étude sur:
Joe Bridge fut vice-président de la ligue parisienne de football et aussi plus tard grand spécialiste du rugby et dessinateur de ce sport après guerre.
Voici donc la clé « divine » du Sport qui nous amène au volet suivant de notre saga… le Football.
timbre 1f75 football émis le 1 juin 1938 pour la 3e Coupe du Monde qui eut lieu en France.
Dessiné par Joe Bridge, signé en bas à  gauche.
la carte postale maximum du 1e jour du timbre est également de Joe Bridge.
pour le complément philatélique, 2 cartes privées, que nous considérons comme maximum puisque conformes aux critères classiques de concordance, en l’occurrence ici, vue du stade de Colombes, timbre avec oblitération de Colombes du 1er jour d’émission du timbre.
Enfin, pour compléter un peu l’éventail impressionnant de cet artiste, nous ajoutons:
partition de musique de « Odette » un slow-fox dénudé et charmant signé en 1935.
une autre partition « La babillarde » signée en 1939 pour Ray Ventura, les paroles dont également de Joe Bridge.
le célèbre paquet de Gauloises pour les troupes à  0.70. Il est neuf complet de sa bande intacte au type Sage (Groupe allégorique) réf. Série D./ E2B.
Fidèles à nos habitudes, nous n’avons montré que des pièces réellement entre nos mains et vérifiables. Ceux qui veulent aller un peu plus loin dans la découverte peuvent visiter un autre site internet bien illustré :
Joe Bridge est décédé en 1967. Bravo l’artiste !
Cet article est sujet à être complété d’autres images de nos collections, en fonction de leurs apparitions.
Toutes les images ici présentées sont :
Collection S&M.C. Lisieux

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire