Tunisie: un curieux voyage

Nous avons pris l’habitude de vous montrer l’intérêt d’examiner attentivement tous les aspects des lettres.
Elles nous apportent des informations, étonnantes parfois, et des petites découvertes, plaisir du collectionneur chaque fois renouvelé.
Comme nous le faisons souvent, dans le style des « classes ouvertes », notre communication se terminera pas une ouverture touristique vers une autre collection, montrant si nécessaire encore (?) que, dans l’histoire du papier tout peut se rejoindre.
Voici une lettre AVION de Tunisie en 1964, par EXPRES. * (voyez en fin de chapitre une note spéciale sur les Exprès). Elle est à destination de Yaounde au Cameroun.
A cette époque la Tunisie est indépendante depuis la fin du régime de Protectorat français en 1956. Sa monnaie est le DINAR, les timbres marqués « m » sont en millièmes.
L’ affranchissement à 175m se décompose en  80m de port Avion et  75m pour l’Exprès (supposé, en fonction de l’emplacement distinct des timbres?).
.
30m brun-lilas: Président  Bourguiba n° Yvert 570
40m rose et gris: Journées météo mondiales n° 582
5m gris « cavalier » n°476 de la série courante de 59/61
.
Le timbre à date de type tunisien est bilingue arabe / français du bureau TUNIS THAMEUR le 26.3.1964 à 18h .
La griffe EXPRÈS est de type français ancien modèle
(Voir feuilles Marcophiles n°370 / bibliographie).
.
L’étiquette AVION est remarquable et non répertoriée dans les étiquettes françaises. Elle est proche des n° 4 et 5 de France à la différence des caractères qui sont tout en majuscules. Un cas similaire est indiqué page 90 du catalogue des Étiquettes, dans une couleur de papier rouge vif ou vert. Sans autre indication d’origine car elles doivent être détachées ?
La nôtre sur lettre,  permet d’affirmer qu’elle est tunisienne sans pouvoir préciser si sa fabrication est « postale locale » ou privée. Le format est de 50 x 17mm découpe du papier, soit environ  43 x 14mm au cadre.  (voir Bibliographie)
Voyons le dos de la lettre: c’est ici dans la majorité des cas que se décomposent les trajets des lettres.
1. Le soir même notre lettre reçoit le Tad TUNIS RP ARRIVEE / TUNISIE, type 04 de France millésime 4 chiffres, levée * sans heure.
2. La lettre est remise au premier avion pour …
    PARIS ! Probablement le lendemain 27 puisque le cachet de Paris n’est que du 28.
Type horodateur PARIS GARE PLM / AVION du 28.3.64 à 23h30 .
3. C’est donc de Paris que notre lettre repart au Cameroun pour arriver à YAOUNDE le 30 III 64, mise en distribution 11h30. Machine Krag 2e géneration (dateur sur une ligne) de type français encore conservée après l’indépendance du Cameroun en 1960.
 Attention, il est fort possible et à vérifier que le vol soit Paris-Douala, puis Yaoundé qui ne semble pas direct.
.
Ce parcours est intéressant car il précise que:
. La Tunisie n’a pas de liaison aérienne directe avec le Cameroun ni guère avec les autres pays de l’Afrique noire.
La liaison la plus rapide est donc logiquement la voie française.
La France, pionnière de l’aviation postale, a quant à elle conservé heureusement toutes ses relations postales avec les pays indépendants, et peut desservir le Monde. A cette époque l’aviation civile française est dominée par AIR FRANCE, compagnie nationale. Quelques petites compagnies occupent des « niches » en essayant de résister aux mastodontes internationaux (voyez à la fin un exemple avec T.A.I.)
.
On notera les distances:  approximatives car les couloirs aériens rallongent les distances dites « à vol d’oiseau » et rien n’est moins certain que de croire naïvement que les oiseaux volent tout droit ?
.
. Tunis – Paris = 1740 kms
. Paris – Yaoundé = 7100 kms
Soit environ 8840 kms au lieu de
. Tunis – Yaoundé = 5300 kms
.
Un supplément de 3540 kms qui de nos jours ferait « jaser » les médias ! (Mais il n’y avait pas de ligne donc pas de choix). On peut toujours évoquer, pour voir avec humour l’autre bout de la lorgnette, que le Kérosène ayant remplacé l’huile de baleine…   Je vous laisse le soin d’écrire votre suite personnelle à cette phrase ?
.
Tout ceci parait bien évident en voyant la lettre, mais…
Essayez de poser la question à un Marcophile chevronné (Sans voir le document).
.
QUESTION: QUEL EST LE TRAJET D’UNE LETTRE AVION TUNIS YAOUNDE EN 1964, après l’indépendance des deux pays ?
.
Nous présentons ci-dessous une carte des lignes aériennes mondiales: bien que plus ancienne que notre sujet (vers 1947: trouvée dans une lettre de cette date)
vous y constaterez la complexité de certains trajets aériens.
Elle pourra souvent vous aider dans vos recherches, vous êtes donc autorisés à l’imprimer pour usage personnel (pour autre usage citation Svp ■ voir note personnelle en fin d’article)
Collection Sylvie & Michel CATHERINE/Cpl14.fr
.
Bibliographie
. Essai de nomenclature des étiquettes des services postaux et télégraphiques de France 1868.1983.
(Dumont, Sauvanet, Guillard. 2 vol. Union Marcophile).
. Les Feuilles Marcophiles n°370/2017 = les timbres EXPRÈS par Luc GUILLARD
.
.

EXPRÈS

Nous profitons de l’occasion pour ajouter ce mini-complément marcophile.
Nombre de nos lecteurs, amateurs et curieux, ne sont pas au fait des détails de l’histoire postale. C’est pourquoi cette définition basique nous paraît ici utile d’être rappelée.
.
En matière postale le terme EXPRÈS signifie très exactement « PAR PORTEUR SPÉCIAL »: C’est un service supplémentaire payant, à l’arrivée, où un facteur se déplace « Exprés » pour vous apporter la lettre !
Ce service n’a donc rien à voir avec la vitesse plus ou moins rapide du parcours de la lettre.
Une lettre peut donc mettre une semaine pour parvenir à votre bureau puis être distribuée ensuite dans le quart d’heure.
A Paris par exemple, toutes les lettres Exprès venant d’un pays étranger (avion, train) étaient directement traitées et distribuées par le service des Pneumatiques.
.
La confusion courante avec un trajet qui serait rapide comme un Express… vient de la traduction anglo-saxonne de EXPRÈS qui est EXPRESS avec deux s !
Pour illustrer, voyez ci-dessous quelques étiquettes de pays étrangers: amusez-vous à les identifier ?
cette 1e image présente un ensemble d’étiquettes détachées.
.
cette 2e image présente 6 autres différentes étiquettes (sur lettres) qui seront reprises dans un futur article sur les EXPRÈS étrangers dans le service pneumatique de Paris. Pour ne pas dévoiler ce sujet,  nous ne montrons que les étiquettes !
.
.

Notre SUPPLÉMENT GRATUIT à ce voyage

Imaginez maintenant que vous ayiez été à cette époque, des années 50/60, un passager de ces mêmes lignes:

1. Au départ de TUNIS en 1951, votre agent Air France vous aurait remis ce beau BILLET DE PASSAGE, avec timbre fiscal humide à 40F  PROTECTORAT FRANCAIS REGENCE DE TUNIS . A l’intérieur un feuillet d’étiquettes pour vos bagages.
Ce vol TUNIS – MARSEILLE coûtait 11540F avec 25kg de franchise bagages.
.
2. Dans les années 60, les billets plus petits changent de style, et peuvent varier suivant les agences ou la date.
Ici 1962 en haut et 1961 en bas.
Vous ne pouviez pas échapper, arrivant à Marseille (Marignane)  à un petit supplément de taxe ! La REDEVANCE PASSAGERS de 5NF « Pour l’usage des installations aménagées… » (La solution de sauter avant n’étant pas conseillée, tout le monde y passe).
.
Le billet 1962 nous indique à l’intérieur que cette ligne vers Paris est aussi correspondance vers le CAMEROUN.
Ce billet est en fait un aller retour Marseille-Tunis-Marseille, 2e classe, son prix est de 331F90.
Il nous précise des noms utiles.
Marseille MARIGNANE pour l’aéroport
Aérogare de l’ARBOIS pour la station de départ.
EL AOUINA pour l’aéroport de Tunis.
.
Le billet en bas,est revêtu de deux timbres fiscaux tunisiens à surcharge de valeur 30F et 180F . Les traces d’agrafe indiquent qu’il était aussi complété de la même redevance passagers de Marseille.
Il s’agit d’un vol Tunis-Marseille « surclassé » au prix de 5,160 dinars tunisiens.
.
3. Vous n’avez pas tout vu dans le burlesque : il ne suffit pas d’avoir son billet pour prendre l’avion ! Nous venons de voir une taxe française à la descente à Marseille… c’est bien.
Voici la TAXE D’EMBARQUEMENT tunisienne bien concrétisée par différents timbres fiscaux qui vont, suivant la date,  de 500m de dinars en 1960 à 1 dinar en 1970. Ils sont apposés sur une CARTE D’ACCES A BORD dont la couleur varie.
Rien au verso, les cases blanches ne sont pas renseignées (?) elles sont le plus souvent agrafées au billet.
.
4. Vous auriez pu aussi choisir une autre Compagnie comme ici T.A.I.
Nous montrons un trajet différent du thème principal,  DAKAR-PARIS en 1952, mais ce joli billet qui est taxé de deux rares fiscaux A.O.F. au type Marianne de Londres en médaillon, mérite d’être montré. Ces timbres sont magnifiques, et leur étude est particulièrement difficile.
On peut les retrouver dans de nombreuses anciennes Colonies françaises, et dans des usages très différents.
Ce billet  illustre à l’intérieur les lignes desservies par cette compagnie et montre de manière certaine que pour aller de TUNIS au CAMEROUN vous deviez aussi passer par Paris, et votre vol s’arrêtait à Douala.
L’aéroport de Dakar y est nommé SOCOPAO, le prix est de 335F50.
.
5. Au Bourget ou à Orly, suivant la date de votre voyage, vous auriez eu la chance de connaître LA CARAVELLE !
Ici présentée avec un sympathique descriptif du trajet vers Alger… vu d’en haut.
.
6. Dans un vol vers le CAMEROUN, suivant votre choix, et l’époque, vous pouviez avertir de votre arrivée en postant une lettre à l’aéroport; ainsi vos timbres auraient été oblitérés du timbre à date adéquat:
. DOUALA AVIATION / CAMEROUN
. YAOUNDE AVIATION / REP.FED.CAMEROUN
Ce dernier lien nous ramène donc à l’histoire postale.
.
Les documents photographiés dans ce chapitre font partie d’une collection thématique de style classe ouverte libre :
 » LES AÉROPORTS DU MONDE « 
Collection Sylvie et Michel CATHERINE
.
.
■ note personnelle : Carton noir !
     Dans un article récent de Philatélie Française, un auteur, juré bien connu, a utilisé l’image d’un objet montré dans un de nos sujets du site Cpl14.fr , sans nous citer !
Comme cet objet est sous mes yeux sur le bureau et comporte une caractéristique non décrite dans notre article, la supercherie est visible et démontrable.
S’agissant de la  » bonne cause » du partage de la connaissance, nous passons volontiers  l’éponge sur ce sujet, et oublions l’individu qui ne mérite pas d’être nommé…
  » Service des affaires classées / Cold Case ».
.
Merci de votre attention.
Attachez vos ceintures.
.
Michel et Sylvie CATHERINE
Bruno BONNET

1 Comment

  1. bonjour et bravo pour cet article, comme toujours parfaitement documenté.
    j’aime bien: l’étiquette Italienne : s’agit il de café porté spécialement à domicile?????
    j’aime bien: le coup de marteau final!! sur les doigts et la plume d’un sans gène
    a+

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*