Nouvelle Bretagne ?

A la question « savez-vous où se trouve la Nouvelle Bretagne » que nous posons souvent en forme de jeu devinette, aux amis collectionneurs, philatélistes ou non, et même professeurs, la réponse est ??? 100% d’échec en réponse « instantanée » évidemment ! En cherchant, heureusement on trouve…

La lettre présentée ici est affranchie de timbres australiens surchargés N.W.Pacific Island . NW « North West » signifie que ces îles se trouvent au Nord Ouest de l’océan Pacifique ! Bien qu’elles se trouvent au Nord Est du pays qui fournit les timbres, l’Australie qui en est possesseur à cette époque.
Elle est postée à  Rabaul, capitale de la Nouvelle Bretagne, en recommandé pour la Suisse le 22 janvier 1919 (arrivée à Berne le 13 avril).
L’affranchissement est composé de 4 timbres/4 couleurs de 2 émissions successives (numéro 1+2+11+12).
Cette île volcanique, est située dans l’archipel appelé Papouasie Nouvelle Guinée. Un atlas de la fin du XIXe siècle nous la situe sous son vocable de l’époque.
L’atlas nous apprend également que ces pays sont peuplés de « sauvages » (au sens de l’époque !). Une image chromo publicitaire du début XXe (Chocolaterie d’Aiguebelle/Drôme) nous permet d’affirmer que ces habitants peuvent avoir un visage et une coiffure particulierement jolis, et c’est bien mieux que les commentaires anciens!
Une seconde lettre affranchie des numéros 11 et 12 est ici adressée en Angleterre. Elle est oblitérée de Kokopo (1918). Cette ville est la Nouvelle capitale de l’île depuis 1994, un séisme et une éruption volcanique (volcans Tavurvur et Vulcan) ayant endommagé une partie de la capitale Rabaul.
Nous avons comme éthique de ne jamais parler de prix ou de cotes: nous nous y tenons en vous renvoyant à vos catalogues habituels.*
Nous pouvons simplement ajouter, que ces pièces postales étant peu communes, les observateurs et chercheurs avisés auront la possibilité d’en trouver également sur des cartes postales. Bon courage quand même !
C’est l’occasion de boucler ce petit sujet avec une carte magnifique, affranchie d’un 2 pence orange et montrant une magnifique « coquille » genre palourde géante, ou « bénitier » (Nous en voyons dans nos églises) servant de berceau à un bébé qui dort.
Franchement une superbe image.
* note: outre Yvert et Tellier, voyez aussi un catalogue Michel spécialisé Océanie.
Collection S.& M.C. Lisieux

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire