L’AS DES AS

Avec une petite pointe d’humour, décalé comme pour la « Vache et le Prisonnier » de Bruno Bonnet, nous allons vous présenter un document d’histoire postale et d’aviation. Titre emprunté au cinéma français en notant que dans son film Jean-Paul Belmondo porte aussi la casquette, nous rappelons ici que, si nos publications sont des plus sérieuses, nos collections sont un loisir et une distraction, et qu’il est toujours sain de nous en amuser.

format 122 x 90mm

Trouvée récemment dans une « boîte à rien » mot personnel qui désigne par dérision toutes les boîtes de mélanges à fouiller que l’on peut voir dans les Bourses.
En apparence simple carte de franchise militaire « privée » au type drapeau, illustrée d’un petit portrait du Général Joffre. Même si l’œil est attiré par l’ajout d’un 10c rouge Semeuse camée n°138, pas de quoi battre le tambour?


Voyons quand même le sujet d’un peu plus près en suivant nos flèches et numéros:
1. La carte est en franchise militaire, et oblitérée du secteur postal 102 (TAD: Trésor et Poste/*102* du 19 mai 1916). Un timbre à 10c est ajouté « gratuitement » par le Bureau Frontière D (TAD: Poste aux Armées/*D* du 20 mai 1916) qui oblitère le timbre. Cette particularité est due au fait que certains pays n’acceptaient pas la franchise pour les courriers venant de l’étranger et appliquaient une taxe pour non affranchissement. Pour palier cela, les bureaux frontière affranchissaient les lettres et cartes postales au tarif en vigueur pour l’étranger avant de les faire passer dans le secteur civil.

extrait du Catalogue des oblitérations militaires françaises, par Bertrand Sinais, 1987

2. Le secteur postal 102 est confirmé par l’expéditeur (nous reparlerons de lui)
3. La carte postale porte une griffe de censure violette sur deux lignes « CONTRÔLE / PAR L’AUTORITÉ MILITAIRE (10×70mm)
4. Ainsi que la marque 18, en violet, qui est le numéro du censeur (15×15mm)
5. Les timbres à date d’arrivée, différents, sont tous deux (l’un à deux frappes) de PETROGRAD en Russie (24 et 29 mai 1916) les deux dates correspondant à l’arrivée de la dépêche et la mise en distribution. Le délai de 5 jours est le temps nécessaire à la censure pour traiter le courrier. C’est la destination qui justifie le complément du timbre : la franchise ne couvre pas le tarif étranger !
6. Le tout est confirmé par la grande griffe bleue « 522 » qui est la censure russe.
Voici donc une pièce parfaite en tous points réglementaires.
Supplément de précision, au verso en transit : timbre à date PARIS R.P. / ÉTRANGER du 21 mai, apposé par machine FLIER timbre à date seul sans les lignes (Dreyfuss A00823)

Pour aller au delà, nous avons en premier lieu découvert le destinataire ( son portrait ci-dessus).
Le mot « découvert » est volontairement exagéré, car l’homme est bien connu de nous, qui sommes originaires de Trouville et Deauville, et il serait bien grave que nous ne connaissions pas le nom de Marcel Paillette: notre « As des As » est né au Havre!

Suspens… ou « Paire d’As ». Il va être démontré que dans notre cas particulier, l’As c’est l’autre !

Aviateur de grand renom, originaire du Havre, Paillette s’illustra dans nombre de grands meetings d’aviation des années 1909.1912, et au meeting LE HAVRE-TROUVILLE-DEAUVILLE dit » de la Baie de Seine » il marqua les esprits par un remarquable record d’altitude.


Voyez ci-dessous une bonne biographie résumée.

Bibliographie: Les 100 premiers aviateurs brevetés au Monde et la naissance de l’aviation (E.J.LASSALLE – éd. Nauticaéro vers 1960).

L’expéditeur:

Notre histoire serait bien simple si l’on s’arrêtait au détail que Paillette, qui fait partie de l’une des deux escadrilles françaises de la Mission militaire en Russie, se trouve à ce moment à l’ambassade de France à Petrograd: il est déjà à cette époque un aviateur très célèbre. (voir ce site pour le Détachement d’aviation Français en Russie)

L’expéditeur est nommé H.HENTSCH
Son adresse note aussi le Secteur postal 102, et
N.15 : C’est le numéro de son escadrille, il est aussi aviateur, et cette formation une des plus prestigieuses de l’époque s’illustre par de nombreuses victoires sur le front, Verdun, bataille de la Marne etc. En septembre 1916 elle prendra le numéro SPA 15. (voir ce site pour la SPA 15)
Herman de son prénom, HENTSCH s’est distingué au combat. Plus tard suite à un incident de vol il fut fait prisonnier, à Saint Quentin (Aisne) puis en Allemagne dans plusieurs camps, jusqu’à sa libération en décembre 1918.
Notre carte va apporter un élément d’une grande précision!

Le texte:

 » 18.5.16
Cher Paillette
Merci de votre carte du 22.4. j’espère que votre voyage se sera bien passé.
J’ai descendu un boche avant hier & aurai une croix de guerre & mes galons de Sergent. Voilà!
J’ai en beaucoup de veine.
Mais grâce au Bebé 110 on arrivé à tout ! –
Donnez de vos nouvelles & bien cordialement.
(Signée) HENTSCH  »

Ce document confirme très précisément la date de cette « Victoire » répertoriée officiellement le 16 aux archives de cette escadrille (voir le site de la SPA 15 avec photo de Hentsch).
Le Bébé 110 est un avion NIEUPORT, mis en service en 1916 dans sa dernière version, ici probablement le dernier modèle, 2 places et 110 chevaux.

Conclusion:

Une carte anodine est devenue un document historique : histoire postale, guerre de 1914-1918, aviation, autographe, Normandie et histoire locale, souvenirs personnels, se mêlent dans cette pièce.
Dernier clin d’oeil du sujet: le nom de Paillette est connu au Havre depuis le XVIe siècle pour une boisson gazeuse célèbre… disparue momentanément au XXe siècle, elle renait depuis 2007 à… DEAUVILLE (Saint Arnoult). (voir ce site pour Paillette, à consommer avec modération)
Ainsi la boucle se referme de manière amusante, sur tous nos souvenirs locaux.

Collection Sylvie & Michel CATHERINE

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire