Un timbre-taxe coupé à Lisieux

Nous présentons ici une lettre (enveloppe de carte de voeux) provenant de notre petite archive de notaire découverte fin 2019, et d’où nous avons déjà tiré notre article sur l’OMEC  Montargis de Caen R.P.

enveloppe ouverte pour carte de voeux postée à Caen R.P. le 29.12.1931

demi-timbre-taxe n°40 à 1F, soit 50c apposé à Lisieux le 04.01.1932

collection Bruno BONNET

 

Le sujet des timbres coupés est controversé, et nombreux collectionneurs considèrent ces pièces comme fausses ou de complaisance. Ils exigent que les pièces comportent une « justification » de l’usage du timbre coupé, ou qu’elles soient certifiés par un expert.

Le catalogue spécialisé Yvert et Tellier référence et cote ces pièces pour la période de la guerre de 1870 et de septembre 1871, sous l’appellation « Affranchissement de Fortune ». Et le catalogue précise qu’il n’existe pas de trace d’autorisation ou d’interdiction de l’emploi des timbres coupés dans la littérature de la Poste, l’administration tolérant le procédé en fonction des événements.

mais dans l’Echo de la Timbrologie du n°659 du 15 juin 1923, il semble qu’une autorisation ait été donnée aux receveurs en décembre 1870:

Seul paramètre indispensable à l’authenticité d’une telle pièce, le timbre ne peut être coupé et apposé sur la lettre que par un employé de la poste, et dans la cadre d’une rupture de stock d’autres valeurs. Le cas est connu à l’époque moderne pour l’Ile de Mayotte, lorsque les Comores obtiennent leur indépendance et que Mayotte devient département français par référendum.

En attendant la livraison des timbres français, le Préfet de Mayotte autorisera l’utilisation de timbres français des Comores de grande valeur faciale coupés en deux ou en quatre APRÈS apposition du cachet administratif déesse assise « ADMINISTRATION PROVISOIRE DE MAYOTTE » (Décision 106/PM du 17/12/75 et décision N°25/PM du 16/1/76). (voir à ce sujet le site internet de LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L’HISTOIRE)

Lettre administrative affranchie à 50F CFA avec un timbre coupé en deux à 100F CFA

avec le cachet du préfet « ADMINISTRATION PROVISOIRE DE MAYOTTE » sur le timbre

 

Alors que penser de notre petite lettre?

Les arguments en sa faveur:

1- la lettre provient d’une petite archive notariale dépouillée en janvier 2020

2- l’affranchissement correspond au tarif du 9 août 1926, carte de visite contenant 5 mots maximum (souhaits, formules de politesse), la lettre voyage ouverte de façon à pouvoir vérifier le texte de la carte de visite

3- le motif de taxation est « carte de visite contenant plus de 5 mots ou un texte non conforme », le tarif est donc celui de la lettre (50c), et la taxe est du double de l’insuffisance (soit 25c x 2 = 50c)

4- le délai d’acheminement est anormal: 6 jours. Nous sommes en période de voeux pour le nouvel an, un délai de 2 jours pourrait éventuellement se justifier du fait de l’importance du courrier à cette date, mais 6 jours!

5- le timbre est bien apposé par un fonctionnaire de la poste (le timbre-taxe est toujours appliquée par le bureau distributeur) et validé par l’annulation au timbre à date du bureau de Lisieux.

Notre hypothèse:

une rupture de stock en timbre-taxe de petite valeur au bureau de Lisieux. On attend quelques jours que les timbres arrivent de l’imprimerie, mais au bout de 5 jours le receveur prend la décision d’utiliser des grosses valeurs et de les couper en 2.

 

Pour terminer notre sujet, citons quelques exemples rencontrés:

. Les authentiques sont des pièces reconnues par tous, et le plus souvent confirmées par des expertises :

80c coupé en 4, signé Calves, et montré en exemple

par le catalogue Yvert et Tellier Spécialisé, édition 2000

 

. Les pièces « de complaisance  » appelées aussi fabriquées, qui furent faites pour les collectionneurs, par sympathie de postiers ou des négociants, par pure « avidité » !
Certaines ont fait l’objet d’avis contradictoires comme les coupés du paquebot OXUS:

Pour les timbres coupés de l’OXUS, voyez un article très détaillé de Luc Monteret dans Timbre Magazine d’octobre 2017.
L’OXUS, était un paquebot des Messageries Maritimes sur la ligne LA REUNION A MARSEILLE L.V.N°4. Sous le prétexte de manque de timbres (?) des 15c Semeuse lignée ont été coupés …
La discussion a longtemps porté sur le fait de savoir si le postier (sévèrement sanctionné) avait volé la Poste en vendant 10c des 15 coupés en deux, ou bien seulement satisfait des collectionneurs en coupant exactement au 1/3 afin de faire 10c. On connaît des paires, à cheval sur dentelure de 2 x 1/3 de timbre.
Dans tous les cas, il est clair que cette fabrication, au minimum inutile, n’a pas sa place dans les catalogues et encore moins dans les collections.
Leur nombre est théoriquement important (on parle de 2000 pièces possibles !), on peut toujours en conserver une pièce pour exemple documentaire, notre conseil est cependant de « ne pas les payer » ! Quelques euros suffisent .
Les cartes postales sont variées, et les dates multiples: l’article cité en référence les indique en détail.

Nous avons vu sur internet des exemples réalisés par des fonctionnaires philatélistes, mais évidents dans leur complaisance (non concordance de date, de motif ou de tarif), y compris avec des timbres-taxe (à Eyguières en octobre 1945).

 

. Des pièces fausses, pour tromper les collectionneurs et qui laissent des doutes : attention nous ne montrerons par d’exemples, par sécurité juridique et ne pas fâcher leur propriétaire, il n’est pas de nos attributions de jeter l’opprobre. Si quelques lettres ainsi douteuses existent elles sont peu nombreuses.

 

. Les coupés pour frauder la Poste : le cas des taxes noirs .

Dans Les Chiffres Taxes Carrés 1859-1882 de Noël, Blanc et Delwaulle  (éd. Bibliothèque de l’Académie de Philatélie), nous trouvons cette belle arnaque où un postier de Bordeaux avait trouvé le moyen d’apposer des timbres-taxe coupés au deux tiers… ce qui fait que tous les 3 timbres, il mettait 10c dans sa poche! Un journal valant environ 5c en 1863, il pouvait s’acheter son journal et probablement aussi ses cigarettes, son pain, …

 

méli-mélo de coupés:

Post scriptum .

Il se vend aussi des timbres coupés neufs : Comme ce timbre allemand surchargé 3 pfennig qui comme chacun sait est exactement la moitié de 5 !
(Répertorié et coté dans les catalogues.)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*