1ère série touristique: Mont St Michel

Ce timbre est imprimé en taille-douce sur rotative mais, bien qu’étant le 1er émis de la série, il a été imprimé après le Port de la Rochelle, et n’est donc pas le premier timbre français en taille-douce rotative.

Dans le cas du « Mont St Michel » nous avons à faire à 2 types, le graveur ayant gravé 2 poinçons qui ont été utilisés successivement (l’Atelier du Timbre tâtonne encore sur les techniques d’impression et il est d’usage à cette époque de préparer au moins 2 poinçons).

Type 1

Ce poinçon avait été prévu initialement pour une impression à plat. C’est la première fois que l’Atelier du Timbre confectionne des cylindres composés de 3 coquilles en bronze, chaque coquille imprimant une feuille de 25 timbres.

Dans le type 1, les traits de la pointe du clocher sont incomplets et il y a une cassure entre le clocher et la statue de l’archange. Il est émis le 29 juin  1929 et retiré le 9 août 1930.

 

Type  2

L’Atelier confectionne un premier cylindre de 3 coquilles permettant l’impression 3 feuilles de 25 timbres, qui sert de décembre 1930 à octobre 1934. Puis en avril 1935, un second cylindre de 3 coquilles de 50 timbres qui servira jusqu’en octobre 1937. Il n’est pas connu de différence entre les timbres issus de ces 2 techniques d’impression.

Pour le type 2, les traits du clocher sont épais et l’archange est relié au clocher. L’ensemble de la gravure est plus net et plus contrasté. Le timbre est retiré en décembre 1937.

 

 

collections Bruno Bonnet et Michel Catherine