Ambulants de Mobilisation: une rareté méconnue

Le 1 août 1914 Raymond Poincaré, Président de la République, ordonne la mobilisation générale.

3,5 millions de soldats vont devoir être transportés vers la ligne de front.

l’affiche de mobilisation est prête depuis 1906 (plan de mobilisation), la date est ajoutée manuellement au dernier moment!

Dans un article du Monde du 2 septembre 2014, l’historienne Emmanuelle Cronier dit:

« De nombreux plans de mobilisation avaient été conçus par l’armée française depuis la fin du XIXe siècle. Il fallait éviter à la France de revivre le fiasco de la défaite de 1871 contre la Prusse. Le plan XVII préparé en 1913, mis en œuvre à partir du 2 août 1914, prévoit que les chemins de fer s’adaptent très rapidement aux besoins militaires…  …Pendant la mobilisation et la concentration, plus de 15 000 trains sont mobilisés, ainsi que tout le personnel ferroviaire : chefs de gare, cheminots (plus de 20 000 pendant la guerre)… »

Le 2 août, l’armée prend possession du réseau des chemins de fer et en gardera le contrôle durant toute la durée du conflit. Les itinéraires des trains militaires étant différents des itinéraires commerciaux, et étant naturellement prioritaires, le trafic civil est interrompu durant les premiers jours d’août. Toutefois, le problème du transport du courrier avait été anticipé, des wagons avec bureaux d’ambulants postaux sont ajouté aux trains militaires et l’administration a également prévu des Timbres à Date spécifiques pour ces ambulants.

Ces TAD sont tous au type II des ambulants de nuit :

mais à la différence des TAD ambulants classiques, il n’y a pas de lettres de brigade, ou la brigade est remplacée par un n° de section (de 1 à 3). Bien que cités par C. Deloste dans son catalogue, ces TAD ne sont pas des marques militaires, ce sont bien des marques postales civiles mais correspondant à un usage spécifique et ponctuel en temps de guerre.

les sections:

La vitesse de ces trains militaires est limitée à 40km/heure, avec une vitesse moyenne de 20 à 25km/heure car il y  a de nombreux arrêts pour nourrir les hommes, abreuver les chevaux, pourvoir aux besoins naturels… Dans ces conditions, le Brest à Paris met 30h au lieu des 11 habituels!

Les grandes lignes sont donc partagées en 2 ou 3 sections pour permettre la relève du personnel postal.

Rareté des pièces:

8 août 1914, Bordeaux à Paris 2°/2e Son

voir description de cette CP en fin d’article

(collection SetMC, Lisieux)

On connait environ 76 TAD d’ambulants de mobilisation (aller et retour) pour 25 lignes. 13 lignes sans section et 12 lignes avec sections (2 ou 3 sections). Les mentions 1° et 2° qui suivent la mention de la ligne correspondent aux levées (trains), 8 lignes sur 13 sans section n’ont comporté qu’une levée et n’ont donc pas de mention 1° ou 2°.

Pour la plupart, ces TAD n’ont été employés que durant quelques semaines. On les trouve sur les courriers en franchise militaire comme ci-dessus, mais aussi sur des courriers civils, affranchis comme ci-dessous.

9 (août ou septembre) 1914, Bordeaux à Paris 2°/2e Son

(collection BB Lisieux)

Les TAD les plus recherchés sont bien sur ceux utilisés courant août et septembre 1914 (trains militaires), mais certains de ces TAD ont eu une vie plus longue car ils ont été réutilisés par les services d’ambulants à la reprise des lignes civiles lorsqu’ils correspondaient au service. Certains ont même servi bien après la fin de la guerre, et ont été utilisé par des convoyeurs-ligne comme ci-dessous:

21 avril 1923, Mans à Caen (sans lettre de brigade)

(collection BB Lisieux)

Le record est pour Paris à Soissons qui a servi jusqu’en 1935.

Ils sont tous rares, mais J. Pothion précise dans son catalogue des Bureaux Ambulants que les utilisations de 1915 à 1918 ont une cote de 50% de la cote initiale, et 25% pour les utilisations postérieures à 1918.

Il y a également eu des ambulants de mobilisation en 1939 (une dizaine, voir catalogue Pothion cité ci-dessus).

En avril 1988, lors de la vente de la Collection Houssaint par SetMC, il n’y avait que 2 ambulants de mobilisation sur 3000 lettres de guerre 14/18!

et en 1974, lors d’une vente « Spécial 1ere Guerre Mondiale » de Image Document (rédigée par Michel également), 15 pièces étaient proposées à la vente, dont 2 seulement sur lettre et 1 sur détaché, les autres sont toutes sur CP:

Description de la Carte Postale du 8 août 1914:

Cette carte, bien datée et en franchise militaire, porte les coordonnées de l’expéditeur, soldat au 49° d’Infanterie. Les recherches sur ce régiment et ce militaire confirment la date du 8 août (voir à la fin du document) pour ce trajet:

BB Lisieux

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire