Les Aventures d’Astérix le Gaulois…

Nous savons que notre ami Francis Martin (voyez « Rahan fils des âges farouches » ) est passionné de BD et de Tarzan en particulier, dont plusieurs études sont en préparation : patience, c’est un long travail.

Quand on s’intéresse à la BD, ses dessinateurs, ses personnages et leurs figurines ( les gens de notre génération 50/60 ont baigné dans cette imagerie) il est impossible de ne pas regarder tout autour de ce type de collection, les diverses autres possibilités.
Très intéressé jeune aux « Jeux de rôles », F.M. a très tôt commencé à  s’intéresser aux figurines…
En phase avec l’actualité de la sortie cette semaine du dernier album d’Astérix  (inutile d’en dire plus, les médias le feront) nous nous sommes donc rendus ce samedi, un peu sous forme de « reporters » chez notre irréductible « lexovii » du Pré d’Auge !
Nous laissons la parole à notre ami F.M. pour commenter les images prises sur place de ce magnifique village gaulois, qui nous permet de rappeler à nos lecteurs lointains les origines gallo-romaines de notre ville de Lisieux.

Le Village d’Astérix:

Les figurines Pixi sur Astérix sont en métal, peintes à la main au tirage limité. Créées par Philippe-Antoine Guénard et Alexis Poliakoff, les premières furent mises en vente en 1991. je vous suggère de visiter leur magasin de vente à Paris, 6 rue de l’échaudé 75006, vous en ressortirez émerveillé ! Une des plus belles créations sur Astérix fut en 1998 le village gaulois d’après les dessins d’Uderzo. Diorama imposant de 86×64 cm, comprenant plus de 100 personnages (hauteur 3 cm), 40 arbustes et arbres, 26 palissades entourant le village, les huit principales maisons que vous verrez en détail , plus de nombreux objets permettant d’animer différentes scènes se déroulant dans le village telles la scène du banquet, de l’école, de la vente du poisson, de la forge, ect.

Vue du centre du village (Astérix et le Chaudron, 1971)

La Maison d’Astérix:

et celle de Panoramix:

en situation… avec le char de Goudurix (Astérix et les Normands, 1967)

La maison d’Abraracourcix:

des odeurs dans le voisinage? (La Grande Traversée, 1975)

 

et la poissonnerie d’Ordralfabetix

« Il est beau, Il est beau »…et de Lutèce, môssieu,  pas pêcher n’importe où! (Astérix en Hispanie, 19)

 

En face, la forge de Cétautomatix:

un vrai homme d’affaire! (Le Domaine des Dieux, 1971)

 

La maison d’Assurancetourix:

Ah, le bon air… (La Rose et le Glaive, 1991)

 

et celle de Falbala:

 l’amour… et l’amour de la musique! (Astérix Légionnaire, 1967)

 

La carrière de menhirs d’Obélix:

 

l’Homme le plus important du village…. non, pas important, juste enrobé! (Obélix et Compagnie, 1976)

 

et l’Ecole:

Là, il est pas tombé dedans quand il était petit…(La Rentrée Gauloise, 1993)

 

Et comme dans tous les albums… tout finit par un banquet:

Sanglier et cervoise… mais pas de musique! (Astérix et le Chaudron, 1971)

et en attendant Tarzan… suivons nos amis vers d’autres aventures

Collection FM Lisieux

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire